TIRAMISU CLASSICO


Un gâteau vu et revu me direz-vous… Mais à y regarder de près, quand avez vous goûté pour la dernière fois un
tirami sù classique ? Je veux dire un vrai tirami sù qui ne soit pas un trifle british qui se prend pour un italien. Je milite pour le retour du café, du marsala et de l’amaretto dans le tirami sù !

-10cl. d’amaretto ou de marsala ou de rhum Negrita si vous ne disposez pas de l’un des deux premiers alcools.
-environ 24 biscuits cuillers
-250g. à 300g. de mascarpone (selon la marque les pots font 250g. à 300g.)
-3 oeufs
-1 pincée de sel
-2 cuillères à soupe de sucre en poudre + une troisième
-1 cuillère à café rase de cacao amer
-1 sachet de sucre vanillé
-25cl. de café fort que vous aurez laissé refroidir
Préparation de la crème au mascarpone :
Cassez les oeufs en séparant les blancs des jaunes. Faites mousser les jaunes avec deux cuillères à soupe de sucre et le sachet de sucre vanillé. Ajoutez le mascarpone, mélangez à l’aide d’une cuillère puis au fouet afin de rendre l’appareil parfaitement homogène.

Montez les blancs d’oeufs en neige ferme avec une pincée de sel puis les incorporez délicatement à la préparation précédente.

Le dressage du tirami sù :

Mélangez dans une assiette creuse le café, la dernière cuillère à soupe de sucre et l’alcool.
Disposez dans un plat creux, idéalement rectangulaire (30cm x 20cm par exemple), la moitié des biscuits cuillers trempés un à un dans le café sucré et alcoolisé (un rapide recto/verso dans le café suffit). Recouvrir la couche de biscuit avec la moitié de la crème. Recommencez l’opération avec le reste des biscuits (à cette étape certains versent le reste du café sur les biscuits, je ne le fais pas car je trouve qu’ensuite le gâteau se tient moi et vous allez droit à l’échec avec les enfants qui n’apprécient pas souvent le goût du café et de l’alcool). Recouvrez la deuxième couche de biscuits cuillers avec la crème. Lissez le dessus puis décorer en saupoudrant de cacao amer.

Maintenant prenez patience, laissez votre tirami sù au frigo au moins 12h (idéalement ce gâteau se prépare la veille pour le lendemain).

Mes dernières photos sont un peu culino-trash… Je n’essaie pas de lancer un nouveau genre mais simplement, je fais la cuisine pour des gens qui apprécient lorsque je ne mets pas 200 ans à chercher une idée de photo avant qu’ils ne dévorent, voilà tout !

7 commentaires

  1. Pingback: L’automne côté fourneaux | La Pintade aixoise

  2. Pingback: Recettes d’été | La Pintade aixoise

Laisser un commentaire sur cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s