Le macaron se meurt… Vive le cupcake ? Historique de cette douceur bien américaine #1

cupcake ladurée à la rose et à la violette en fond d'image

Le macaron se meurt-il ? Ladurée se met discrètement à faire des cupcakes...

Le macaron a une histoire multi-séculaire et des origines ethniques discutables et fort disputées sur l’ensemble du pourtour méditerranéen, terre d’amandiers s’il en est.

Sophia Coppola prête à Marie-Antoinette le goût de cette petite pâtisserie fort graphique mais l’apparition du macaron à double coque  est plus tardive : l »idée d’assembler deux coques autour d’un cœur fondant aromatisé voit le jour au milieu du XIXe siècle.

Marie Antoinette ne mangeait pas des macarons Ladurée à double coque comme le suggère joliment le biopic de Sofia Copolla... Elle mangeait des macarons à coque unique et au fort parfum d'amande, que les Dalloyau fournissaient à la Cour

Marie Antoinette ne mangeait pas des macarons Ladurée à double coque comme le suggère joliment le biopic de Sofia Coppola... Elle mangeait des macarons à coque unique et au fort parfum d'amande, que les Dalloyau fournissaient à la Cour

Le macaron à double coque, dit « parisien », tel qu’on le déguste aujourd’hui est une création de la maison Ladurée, habilement remarketée et dépoussiérée  au milieu des années 1990 afin de séduire les fashionistas.

Ladurée ouvrit le bal et d’autre suivirent… Pierre Hermé ( le véritable précurseur dont les créations étaient plus confidentielles) qui créa l’Ispahan, dessert mytique à base de rose, lychees et macarons. Il se lança même dans la création de macarons salées dont certains sont aujourd’hui de grands classiques des cocktails en ville : Saint Jacques et Foie gras.

Un des meilleurs ouvrages consacré au macaron... Pourtant en ce qui me concerne, ça fonctionne toujours pas à merveille !

L’atelier des Chefs, école de cuisine pour particulier propose à l’année des cours de deux heures consacrés à la réalisation dudit biscuit, il faut se lever tôt pour réserver !

Lenôtre s’était même fendu, voici quelques années, d’un macarré… MacaROND carré. La bloggeuse Mercotte, auteur du célèbre Solution Macaron, fut affichée sur les bus parisiens pour vanter les mérites des macarons Picard… J’ai failli m’emplafonner le bus en vélo quand j’ai vu la pub… Mais peut-être ais-je rêvé car je ne trouve pas trace de la chose sur le net !

Moins onéreux que celui de Pierre Hermé, l'ouvrage de Mercotte est un monument de pédagogie... Comme l'ensemble de son blog.

La ville d’Orléans, lassée peut-être de son Cotignac, a créé des recettes de macarons proposées par tous les pâtissiers de la ville vers 2003 tandis que l’ouverture du TGV Paris-Metz a donné lieu à la création d’un macaron du même nom.

Je passe sur l’inflation éditoriale relative au macaron, sur l’indigence de certains modèles que des boulangers pâtissiers vendent à) prix d’or mais là où je crois que nous arrivons à la fin d’un règne c’est lorsqu’Aix-en-Provence, ville provinciale que je chéris plus que toute autre, voit l’ouverture de Meresse, un magasin dédié uniquement au… Macaron ! Aix-en-Provence est une ville bourgeoise, riche, très riche même. Qui se pense comme le XXIe arrondissement de Paris, le charme du Sud en plus et la vulgarité de Marseille en moins (je sens qu’aixois et marseillais vont me fumer là, mais qui aime bien châtie bien).

Mais ce n’est pas une ville d’avant-garde, surtout en matière de consommation. Et si Aix-en-Provence se dote aujourd’hui de son magasin de macaron (au passage ils sont délicieux, les salés tout spécialement), nous arrivons à la fin d’un cycle (mais pas à la fin de cet article interminable… Nous ne sommes qu’aux élucubrations liminaires là !).

Le macaron se meurt, vive le cupcake ? Mmm j’ai mis du temps à m’engager dans cette voie, d’une part parce que je n’aime pas faire le mouton et ensuite parce que ma première rencontre avec le cupcake à New-York pour Noel ’07 m’avait laissé relativement perplexe.

Pour beaucoup la première rencontre fut télévisuelle… SJP mangeant un cupcake dans un épisode de STAC…Si mes souvenirs sont bons ils viennent de Magnolia bakery.

Sarah Jessica Parker mangeant un cupcake

Sarah Jessica Parker (SJP), héroîne de Sex and the City (SATC) mangeant un cupcake, hé oui maintenant je donne dans le paparazzing... Faut bien attirer le chaland et vous reposer l'œil de cette lecture indigeste !

Le cupcake ne m’avait pas vraiment espantée et j’avais preferé consacrer mon séjour à une dégustation des muffins les meilleurs du monde. J’avais trouvé que le cupcake était cheap. Mais avant-hier, de mon désert de fauchitude, mon amie Eve (que nous pourrons appeler facilement la tentatrice) fit un jardin d’Eden de la hype.

Ladurée fait des cupcakes depuis quelques semaines (ou quelques mois je l’ignore et la marque ne communique pas du tout sur son site à ce propos). Du coup c’est moins cheap et plus chic et en bonne parisienne je me réjouis ! Ladurée, le temple du macaron parisien, aurait-il senti le vent tourner ?

dissection d'un cupcake au couteau japonais

dissection d'un cupcake au couteau japonais... Merci, merci pour ces magnifiques couteaux !

Les américains et le reste du monde anglo-saxon les appellent cupcake, faisant référence aux moules dans lesquels ces petits gâteau sont cuits ou encore aux unités de mesure couramment utilisé aux USA (mesuring cups). Les britanniques quant à eux les appellent fairycake, en référence sans doute, aux infinies possibilités de décorations offertes par les glaçages, sucres fantaisies et autres délires consommables et colorés disponibles sur le marché.

Saviez-vous que ce cupcake que l’on juge moderne et chimique a le même âge que le susdit macaron à double coque ? So, once upon a time… Le cupcake !

En 1828, Eliza Leslie, une jeune américaine élevée à Londres, diplômée d’une école ménagère (couture, tenue de la maison, cuisine etc.) et fervente lectrice, publie son premier ouvrage 75 Receipts for Pastry, Cakes, and Sweetmeats (75 Recettes pour pâtisserie, gâteaux et douceurs) sous le pseudonyme « a Lady of Philadelphia », en mémoire de sa ville natale.

Eliza Leslie, auteur prolifique d'ouvrages culinaires américains, à qui, semble-t-il nous devons la recette de base du cupcake.

Il s’agit de l’un des tous premiers ouvrages de cuisine américain (la préface indique : « the receipts in this little book are, in every sense of the word, American », les recettes de cet ouvrage sont, dans tous les sens du terme, américaines »).

Quatrième edition de l'ouvrage d'Eliza Leslie

Quatrième édition de l'ouvrage d'Eliza LesliJe

A cette époque les gâteaux étaient souvent cuits dans de petits ramequins de terre cuite, de la taille d’une tasse de thé, lorsque la tasse de thé n’était pas directement utilisée comme moule ! Puis le muffin tin, une timbale de fer remplace les tasses de faïence, avant d’être supplanté lui aussi aujourd’hui par les moules en silicone.

A CE MOMENT DE L’ARTICLE… UNE PAUSE DANS CE LONG ARTICLE HISTORIQUE: Dimanche. 22h23. Envie de cupcake… Direction le Monoprix pour acheter des oeufs et du beurre (Ah Paris, je t’aime !)

Demain (ou ces prochains jours) la traduction de la recette, mes premiers essais, la suite de l’historique etc.

5 commentaires

  1. Il faut que j’aie voir ce qu’il se passe chez Laduree – ils vont peut être me proposer de créer des cupcakes pour eux :-)Ils n’ont pas fait trop de pub non plus pour leur macaron Mickey…Comme quoi même les grandes marques s’y met mais je vois ça comme une bonne chose puisque cela peut que améliorer l’image des cupcakes. Il y en a tellement qui sont beaux et pas bons (je commence pas a parler de Picard….)il est temps de passer au cupcake qui est beau ET bon!

Laisser un commentaire sur cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s