Panna cotta vanille et grenade

A la fin des années 90 (à moins que ce ne soit au début des années 2000), la restauration a connu un engouement délirant pour la panna cotta, les consommateurs aussi. Avec la crème brûlée, la tarte tatin et la tarte au citron, elle est aujourd’hui l’un des desserts industriels que l’on retrouve le plus souvent dans des établissements qui la jouent pourtant « fait maison ». Et pourtant, la panna cotta c’est très facile à faire. Il y a quelques années je vous avais proposé une version très riche, arômatisée au Cointreau et assortie d’un coulis de fruits rouges. Puis ce dessert était tombé en disgrâce. En flânant l’autre jour sur le blog de Christelle, j’ai découvert une version plus légère, moitié crème, moitié lait. Il a fallut que je teste bien-sûr ! Si vous n’aimez pas la grenade, vous pouvez utiliser d’autres fruits mais la note d’acidité qu’ils apportent est essentielle à ce dessert qui serait trop douceâtre sans cela.

Pour 20 minis panna cotta ou 4 verrines

Pour la panna cotta :

250 ml de crème liquide (type Fleurette)
200 ml de lait demi-écrémé
30g de miel
3 feuilles de gélatine.

Trempez les feuilles de gélatine dans un bol d’eau froide. Dans une casserole, versez la crème, le lait, le miel. Ajoutez-y les grains de vanille et la gousse fendue en deux. Faites chauffer la préparation sans la porter à ébullition pendant dix minutes tout en remuant régulièrement. Hors du feu, ajoutez les feuilles de gélatine égouttées une à une et remuez jusqu’à complète dissolution de la gélatine. Remplir des verrines (ou des moules en silicone si vous projetez de démouler vos panna cotta). Laissez prendre au frigo toute une après-midi et agrémentez de jus de grenade frais et de graines de grenade à volonté juste avant de servir.

10 commentaires

  1. Qu’est-ce que j’ai pu haïr les copines qui en fin de repas sortent devant le serveur : »oh non pas un fondnat au chocolat, c’est trop lourd, je vais prendre une panna cotta c’est léger » alors que je fondais avec culpabilité sur le fondant.
    Foutaise, j’ai enfin goûté à une panna cotta (en 2012) et j’ai découvert la recette si « légère ».🙂

  2. Pingback: Panna cotta vanille et grenade | Cuisine et bonnes bouteilles | Scoop.it

Laisser un commentaire sur cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s