Socca niçoise

La socca est une galette de farine de pois chiches typique de la Côte d’Azur. On la déguste depuis Nice jusqu’à Menton. Vous pourrez la croiser sous un autre vocable dès Toulon, où elle s’appelle la cade et jusqu’à La Spezia en Ligurie où les gourmands la nomment farinata. La préparation de la pâte est simple mais sa cuisson, idéalement au feu de bois, fait que la socca est un délice apéritif que l’on rencontre rarement sur les tables des particuliers.

Mais si vous le souhaitez vous pouvez vous essayer à la socca avec une crépière ou en la faisant cuire sur une plaque à pâtisserie posée à même la sole de votre four (EDIT : si votre four n’est pas à bois, il faut mettre la plaque en position haute).

recette facile socca nicoise

Pour une plaque à pâtisserie :

125g de farine de pois chiches
1/4 de litre d’eau
3 cuillères à soupe d’huile d’olive
1/2 cuillère à café de sel fin
poivre du moulin
+
huile d’olive pour la cuisson

Mélangez au fouet l’eau et la farine de pois chiches dans un saladier. Ajoutez l’huile d’olive, le sel et donnez une dizaine de tours de moulin à poivre. Faites chauffer votre four à 220°C. Huilez généreusement une plaque parfaitement anti-adhésive que vous aurez fait chauffer au four, versez-y la pâte à socca sur trois millimètres d’épaisseur (lorsque la plaque est bien brûlante, c’est très important). Faites cuire la socca jusqu’à ce qu’elle soit dorée sur le dessus. Le côté de la socca qui se trouve sur la plaque reste fondant et clair. Si vous ne disposez pas d’un four à bois, vous pouvez aussi réaliser cette recette avec une crépière (bien chaude et huilée) mais la texture de la socca sera moins fondante que celle cuite dans un four.

Je vous conseille d’aller en chercher une part, chaude et fondante, sous les Halles du Cours Massena à Antibes. Cela vous donnera l’occasion de voir un four à bois construit sur une remorque. Les socca cuites au feu de bois sont meilleures que celles cuites au four à gaz. Comme les pizze, CQFD. Note utile : à base de farine de pois chiches, la socca est sans gluten.

15 commentaires

  1. J’adore la socca. Lorsque j’habitais Nice, je logeais dans un taudis derrière le Négresco et je remontais jusqu’à la place Garibaldi presque pour manger une part de socca dans une petite »boutique » et l’on mangeait ça « à la main » comme une part de pizza chaude dans un papier « sulfurisé » (peut-être ».
    Dans mon souvenir, je trouvais que l’ustensile (en beaucoup plus noir ^^) ressemblait avec des bords encore plus bas à une paella traditionnelle.
    ça me donne envie d’essayer car depuis 79 que j’ai quitté Nice je n’en ai pas remangé😀

  2. Je connais la socca-farinata sous le nom de « cecina » (de ceci, les pois chiches en italien) mais c’est encore une fois plus ou moins la même chose (ça doit dépendre des coins) ! J’adore ça, et ta recette me donne bien envie d’en refaire, cela fait une éternité !

  3. Je trouve que la socca c’est meilleur que la cade de Toulon malgré tout, à cause du nom peut-être, et puis j’adore Nice! C’est très bon, plein de protéines, avec une bonne salade aillée..La photo comme toujours est magnifique! Je vais essayer dans ma crépière épaisse en fonte.

  4. En algerie on l’appelle ( karantika ) 200g de farine de pois chiche , 1 cas de sel, 1verre d’huile et 1,5L d’eau et 1 œuf , bien mélanger les ingrédients avec un batteur et puis mettre la préparation dans un plat beurrer cuire 40m en bas et 15m le haut . Servire très chaud don dégustation

Laisser un commentaire sur cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s