Bonne adresse : Les Baratineurs à Aix

Ambiance décontractée et presque potache aux Baratineurs, néo-bistrot de la Place des Cardeurs où burgers XXL côtoient tapas, planches de charcuteries et salades généreuses. Les baratineurs ne se la racontent pas et la carte qui semble laisser l’embarras du choix est en réalité assez courte, c’est bon signe : trois plats de pâtes, des burgers, quelques viandes et poissons. Les assiettes sont copieuses et, plus inattendu, la carte des vins est pointue. Revelette, domaine Richeaume, on est tombés ce soir là avec plaisir sur nos vieilles connaissances !
Le jambon truffé et les asperges vertes font bon ménage avec la pasta tandis que le bun du burger est moelleux à souhait et sa viande cuite impeccablement. Rien de bien étonnant au dessert mais les amateurs de cheesecake ne seront pas déçus.
Sachez que ça chante aussi dans ce bistrot qui renouvelle le genre avec des concerts live toute la semaine. Il paraît que le brunch est terrible, il paraît… J’irai vérifier, je vous le promets !

Les Baratineurs
41, Forum des Cardeurs
13100 Aix-en-Provence
09 73 24 58 86
FB @lesbaratineurs
*
Ouvert du lundi au dimanche
de 12h00 à 15h00
de 19h00 à 00h00
*
Brunch dominical 20 €
Burger dès 14 €
Pâtes dès 13,50 €
Dessert 6,50 €
Menu enfant 10 €

City guide : Rome

Rome s’offre toujours nouvelle. Après ce dixième voyage dans la Ville éternelle, le charme opère encore et le plaisir est d’autant plus grand qu’il me semble que je commence enfin à sortir des sentiers battus. Point de Colisée ou de Basilique Saint-Pierre à vous recommander mais des visites plus confidentielles et des adresses où prendre vos repas avec des locaux et où dénicher des cadeaux originaux et abordables parmi une sélection de créateurs made in Italy.

Faire la queue une matinée pour visiter la Chapelle Sixtine et y entrer avec la foule, très peu pour vous ? Alors levez-vous aux aurores et mettez un peu la main au porte-feuille afin de bénéficier d’une visite avant l’entrée des groupes. Le guide vous retrouvera au Caffè Vaticano. Une fois passée la sécurité, rendez-vous directement à la Chapelle Sixtine grâce au raccourci indiqué. Prenez le temps d’admirer la Salle des cartes en attendant que le vigile vous ouvre la Chapelle. Vous aurez ensuite le loisir de retourner voir les salles du Museo Vaticano où se trouvent les collections papales (ne manquez pas la collection d’art contemporain !)

Rome est un mille-feuilles et rien de mieux qu’une visite des « catacombes » de la Basilique Saint Clément pour remonter le temps. Depuis la basilique actuelle jusqu’à l’édifice paléo-chrétien et au temple antique dédié à Mithra. La source qui coule sous la basilique accentue encore la magie de la visite.

Pour l’amateur d’art, la très fréquentée Villa Borghese est un incontournable mais attention il faut absolument réserver en ligne et à l’avance votre visite. Les billets ne s’achètent pas sur place, je m’y étais cassé les dents il y a 4 ans. Une visite plus confidentielle vous enchantera tout autant : celle du Palazzo Pamphilj. Au programme, une collection extraordinaire qui n’a jamais quitté l’escarcelle de la famille Pamphilj. Hors saison les galeries sont désertes et laissent place à la rêverie. Nous vous recommandons l’audio-guide très bien fait (et relativement indispensable.)

Pour admirer la ville d’en-haut, rendez-vous au Vittoriano, la « machine à écrire » comme l’appellent les romains. L’accès aux ascenseurs panoramiques se fait depuis le grand escalier et fait l’objet d’un billet spécifique, différent de celui des expositions qui se tiennent aussi dans le bâtiment.
Si la pluie est de la partie lors de votre voyage et que vous appréciez l’oeuvre de Fornasetti, une superbe expo se tient au Palazzo Altemps… Courrez-y avant le 6 mai.

Enfin, côté Antiquité, ne manquez pas le Forum Trajan. Sa restauration a pris fin en 2015 et c’est l’un des ensembles impériaux les mieux conservés de Rome. Marché, basilique et bibliothèque permettent, grâce à une restauration exemplaire, de plonger dans le quotidien de la Rome impériale.

Et dans l’assiette ? Nous avons été très déçus par notre passage au restaurant 1* Per Me et je n’ai pas fait de découvertes particulières lors de ce voyage mais je vous propose trois adresses bon marché. Maccheroni, autant fréquenté par les locaux que les touristes, vous permettra de goûter à quelques aliments que l’on ne trouve pas hors d’Italie. Comme la salade de Puntarelle à l’amertume délicate (si vous visitez Rome au printemps).
Pour déjeuner à petit prix et au calme à deux pas de la très touristique Piazza Navona, direction Il Desidero preso per la coda (En VF « Le Désir pris par la queue »). Généreuse polenta, assiette végétarienne copieuse et gâteau poire chocolat comme chez la nonna, régressif à souhait ! Le soir, la carte monte en gamme et les prix avec.

Bien-sûr, même s’il fait froid… Allez manger une glace à l’indétrônable Gelateria del Teatro, avec le succès ils ont poussé les murs et créé un restaurant attenant. L’adresse est moins confidentielle que jadis mais la via dei Coronari n’a rien perdu de son charme. Romarin/citron, sauge/framboise ou uva fragola en saison restent des must.

Et une fois n’est pas coutume sur ce blog, voici deux adresses shopping. BeC Store à côté du Campo de’ Fiori où vous piocherez avec bonheur dans une sélection de vêtements et accessoires élégants, colorés et qui sortent de l’ordinaire. Tous fabriqués en Italie ou en Europe. J’ai complètement craqué sur leur maroquinerie. Enfin, presque complètement puisque je suis repartie les mains vides.

Si vous aimez les chapeaux et les bijoux atypiques, la sélection de Sotto Bosco, via Baccina est faite pour vous. Verre, plume, résine, papier, pierres semi-précieuses, il y en a pour tout les goûts et toujours made in Italy. Pour les enfants, sachez que les puzzles aux boîtes rouges « Art Collection », disponibles notamment dans les boutiques du Vatican, sont fabriqués en Italie pour les éditions Sillabe.

N’hésitez pas, si vous avez des bonnes adresses romaines à m’en faire part sur le blog ou sur insta @lapintadeaixoise, a presto !

Atelier douceurs : Réalisez vos calissons d’Aix à la confiserie du Roy René

calisson aix provence amande roy rene

Si vous dites « calisson » à un gourmand, il vous répondra sûrement « Aix-en-Provence », n’en déplaise à Ye Chunlin qui avait tenté en 2015 de déposer la marque « Calisson d’Aix » en Chine !
Avis aux amateurs, la confiserie du Roy René vous propose de découvrir le procédé artisanal de fabrication de cette confiserie, née il y a plus de cinq siècles et qui n’a pas pris une ride… Direction l’atelier du confiseur du Roy René rue Gaston de Saporta, au cœur du vieil Aix.

atelier du confiseur roy rene calisson boutique saporta

Margaux, guide confiseur, vous raconte la légende de la Reine Jeanne, du Roy René et de leur pâtissier, inventeur du calissoun, tandis qu’elle vous initie aux étapes clefs de l’élaboration des calissons.

Saviez-vous que la pâte de calisson est essentiellement composée d’amandes et de melon confit ? Chaque calissonnier apporte ensuite sa touche, parfois jalousement tenue secrète : certains ajoutent de l’écorce d’orange confite, d’autres de l’abricot confit. Margaux ajoute au broyat d’amandes et de melon quelques gouttes d’huile essentielle d’amande amère qui va donner de la subtilité au goût très sucré de la pâte de calisson.

ingredients calissons aix provence amande melon glace royale

De la réhydratation des amandes émondées au façonnage qui donne sa forme si spécifique au calisson, en passant par la cuisson du sirop de sucre et l’élaboration de la glace royale qui le recouvre, cette douceur n’aura plus aucun mystère pour vous au terme de cet atelier du confiseur.

faconnage calisson aix provence amande roy rene rue gaston saporta

N’oubliez pas vos muscles pour cette séance découverte : la pâte de calisson est très dure et il faut être un gourmand diablement motivé pour l’étaler au rouleau puis à la taloche sur la plaque de la presse à calissons.

pose glace royale calisson presse calisson aix provence roy rené

Vous repartirez enfin avec la boîte de 475g des calissons réalisés lors de l’atelier. Si vous souhaitez recommencer à la maison n’oubliez pas la base de pain azyme et le passage au four pour quelques minutes à 100°C. Une étape essentielle qui garantit la manipulation sans dommage des calissons lors de leur mise en boîte (si vous ne les mangez pas avant !)

peigne calisson presse calisson avant cuisson roy rene aix provence gaston saporta

La confiserie du Roy René a su s’affranchir de la stricte tradition et propose également des « petits câlins ». S’ils rappellent le calisson par leur forme de navette, leurs saveurs sont le témoin d’une grande liberté créative : La Pintade aixoise a craqué sur leur dernier né à la violette, un arôme floral et poivré qui contraste avec la douceur de l’amande.

Renseignements et réservation à la boutique
11 Rue Gaston de Saporta
13100 Aix-en-Provence
*
au 04 42 39 29 82
*
par mail: visites@calisson.com

Tarifs pour l’atelier du confiseur d’une durée d’heure trente
plein tarif : 55 €
tarif réduit : 35 € ( pour les – 18 ans. Les enfants sont les bienvenus)

Pour en savoir plus sur les calissons du Roy René, visiter le musée et découvrir la boutique en ligne rendez-vous sur www.calisson.com

Bonne adresse : Pâtisserie Béchard à Aix

couronne galette des rois béchard patisserie aix en provence fruits confits

dans le Sud, il y a ceux qui ont viré leur cuti et qui mangent la galette parisienne faite de deux disques de pâte feuilletée garnis de frangipane et ceux qui, fidèles à la tradition provençale, mangent la couronne des rois dont les fruits confits représentent les joyaux. (Il y a aussi ceux qui mangent les deux. Il va sans dire que j’appartiens à cette dernière catégorie !)
J’ai une excellente adresse pour la galette parisienne à Aix (j’en ai déjà parlé sur instagram) mais aujourd’hui je vous emmène sur le Cours Mirabeau pour y découvrir, si l’adresse ne fait pas encore partie de vos adresses aixoises incontournables, La Maison Béchard et sa célèbre couronne. Lire la suite « Bonne adresse : Pâtisserie Béchard à Aix »

Bonne adresse : Les Evadés à Aix

J’aime particulièrement la rue d’Italie à Aix-en-Provence avec ses nombreux commerces de bouche très qualitatifs. Au numéro 30, le restaurant Les Evadés régale les habitants du quartier et les amateurs de cuisine bistronomique. Ça tombe bien, j’appartiens aux deux catégories.

J’ai accroché d’emblée avec le duo de choc formé par Arthur et Virginie ! Ils ont quitté Paris parce qu’ils rêvaient de soleil pour voir grandir leur enfant à naître et leur évasion est une jolie réussite gourmande. Ces deux là sont comme les doigts de la main : madame est en cuisine, monsieur est en salle et ça fonctionne bien. Pourtant, au départ, ni l’un ni l’autre ne se destine à une carrière dans la restauration… Mais en 2016, la vocation les rattrape.
Virginie, issue de la comm’ et qui garde de son enfance lyonnaise le goût des beaux produits que l’on trouve aux Halles et le souvenir des recettes de sa grand-mère… se forme avec succès à l’école de cuisine Ferrandi Paris. Arthur, sommelier, travaille pour un réseau de cavistes parisien et rêve lui aussi d’indépendance. Ils mettent le cap sur Aix-en-Provence et comme ils aiment chiner et dénicher de bons produits leur comptoir – bazar – épicerie ouvre en mai 2016.
Comme j’ai goûté toute la carte d’automne, je peux vous dire de foncer les yeux fermés… Envie d’iode ? Zou, le carpaccio de Saint-Jacques aux agrumes, huile de noisette et coriandre vous fera voyager.
Besoin de cocooning ? Partez sur le velouté de courge butternut, châtaignes et yaourt grec pour vous réchauffer. Il y a toujours un petit détail pour donner du mouvement à un plat, comme les poids chiches croustillants de la salade de sarrasin. Salade qui, d’ailleurs, ravira les végétariens.

les evades aix en provence restaurant salade pois chiche sarrazin

Amis viandards, rassurez-vous, il y en a pour vous aussi comme en témoigne le bel onglet à la sauce soja. 

Mais surtout, gardez une petite place pour le dessert : le curd de la tarte à l’orange est terrible, léger comme un nuage. Si vous êtes d’humeur régressive et que vous aimez la confort food, à vous le fondant au chocolat ou encore la brioche perdue, caramel au beurre salé, un must de la maison.


La carte des Evadés change environ toutes les six semaines et Virginie travaille uniquement des produits de saison. Côté fournisseurs, là aussi c’est le top : légumes locaux de la ferme d’Eguilles (un lieu dont il faudra que je vous parle) ; viandes françaises d’Alexandre Polmard dans la Meuse tandis que l’affineur Lemarié (juste en face) et une petite productrice de chèvres se partagent le plateau de fromages. Virginie exploite aussi les produits sélectionnés par Arthur pour les rayonnages de l’épicerie fine : vinaigres de la maison Popol à St-Cyr-sur-mer, cornichons de la maison Marc, confitures de Christine Ferber (les seules qui trouvent grâce à mes yeux après celles de ma mère…). Le vin n’est pas en reste avec une cinquantaine de références, coups de cœur d’Arthur qui travaille en direct avec les vignerons.

Si vous testez, venez me raconter !

Entrées 9 – 12 €
Plats 15 – 22 €
Desserts 9 – 12 €
*
Les Evadés
Comptoir-bazar-épicerie
30, rue d’Italie
13100 Aix-en-Provence
04 88 05 83 39

FB @lesevadesaix

Bonne adresse : L’Agape à Avignon

place des corps saint restaurant l'agape terrasse avignon fontaine

Quittons Aix un moment pour le Vaucluse. Direction L’Agape, ma jolie découverte de la semaine à Avignon. Sur la place des Corps Saints, cette terrasse est vraiment le lieu idéal pour profiter de l’été indien. Le triton de la fontaine, les rayons du soleil qui jouent dans les feuilles des grands platanes, la lumière rasante et dorée… Octobre en Provence, l’été qui s’étire en longueur : vraiment ma saison préférée ici.
façade restaurant agape avignon place des corps saint restaurant Lire la suite « Bonne adresse : L’Agape à Avignon »

Bonne adresse : le relais de Saint-Ser à Puyloubier

Le relais de Saint-Ser est une bonne table à flanc de Sainte-Victoire. Nous y déjeunons régulièrement mais je n’en ai jamais parlé ici car il y a des adresses que l’on rechigne à partager. Chacun est un peu égoïste à l’endroit de son paradis.

piscine vue puyloubier relais saint ser

Si nous devions, Pierre et moi-même, décrire notre pays de cocagne, il ressemblerait à s’y méprendre à ce vallon de Puyloubier. Juste assez loin pour embrasser du regard la majeure partie de la Sainte-Victoire et juste assez près pour en ressentir la présence tellurique. A cet endroit précis du massif, les racines me poussent aux pieds, je suis d’ici. Lire la suite « Bonne adresse : le relais de Saint-Ser à Puyloubier »