Samossa de lapin – cuisine du frigo

samossas de lapin ou comment cuisiner les restes avec gourmandise !

Samossas ou l’art d’accommoder les restes ! Rien de plus facile que de rendre une fin de pot au feu, un mijoté de viande ou même une poêlée de légumes lorsques vous transformez le tout en savoureux samossas. Ici j’ai utilisé les restes d’un mijoté de lapin aux rutabagas. Les samossas ont eu le même succès que le mijoté de lapin. Pour la technique de pliage j’utilise celle de Masalanmagic. Si vous n’avez pas fait de géométrie depuis des années cela vous demandera un petit temps de réflexion mais  c’est vraiment une méthode facile et vos samossas ne déborderont pas. L’origami à la feuille de brick n’est pas pour vous ? Pas de problème, faites des rouleaux, des carrés, le principal étant que la garniture soit bien emprisonnée. En avant faites chauffer l’huile de friture ! (ça vous entraînera pour les beignets de mardi gras !)

Lire la suite « Samossa de lapin – cuisine du frigo »

Curry de lentilles vertes et riz

recette-facile-rapide-curry-lentilles-vertes-riz-coriandre-coco

J’espère que vous avez pensé à manger des lentilles pour avoir de l’argent tout au long de l’année 2014, que je vous souhaite belle et gourmande ! Pour les retardataires, il n’est jamais trop tard pour bien faire, voici de quoi vous rattraper avec une recette simple aux saveurs lointaines qui associe les lentilles et le riz avec le kari gosse, la coriandre et le citron vert, le tout adouci par la présence de la coco. Lire la suite « Curry de lentilles vertes et riz »

Filet mignon au Riesling et champignons noirs

On oublie parfois combien les pièces les plus classiques savent être les meilleures. Il en va ainsi du filet mignon au cidre que j’ai eu la chance de déguster ce week-end (après avoir fait la petite main quand même !). De retour au bercail je me suis demandée avec quels voisins de cuisson placer la bête en cocotte. Rien de mieux qu’un grand écart entre l’Alsace et l’Asie avec un Riesling et des champignons noirs. Achetez du bon pain si vous réalisez la recette, car ne pas saucer serait criminel. Si, si, vraiment. Pour accompagner ce filet mignon, un riz thaï tout simple est parfait.

recette facile filet mignon porc riesling champignons noirs creme

Pour 5/6 personnes :

800g de filet mignon de porc (2 pièces)
2 oignons blancs
25g de champignons noirs déshydratés*
1/8L de Riesling (ou d’un vin blanc sec)
1/2L de bouillon de volaille ou de légumes
200g de crème fraîche épaisse (double si vous trouvez, à 40% de matières grasses)
2 cuillères à soupe de farine
1 jaune d’œuf ET/OU 1 cuillère à soupe rase de Maïzena (facultatif)
huile d’olive
sel
poivre Lire la suite « Filet mignon au Riesling et champignons noirs »

Riz cantonais facile et rapide

riz cantonais recette facile rapide chinois

Je ne sais pas si vous pouvez vous figurer la taille de la poêle employée ici mais il s’agit vraiment du riz cantonais des familles. Je doute que quelqu’un ait jamais mangé un tel riz frit à la table du Canton d’alors ou du Guangzhou d’aujourd’hui mais cette recette est un classique des soirs de flemmes ou de ceux où l’on a beaucoup de copains à nourrir. Vous pouvez préparer tous les ingrédients la veille, le matin ou juste avant de réaliser le plat. C’est un met assez souple et pas si calorique que ça qui se suffit à lui-même ou accompagne à merveilles des nems ou des raviolis vapeurs.

Pour 6/8 personnes :

3 gros oignons
300g de riz thaï
300g de jambon en dès (demandez le talon du jambon à votre charcutier)
300g de petits pois en boîte égouttés (+ ou -. Comptez une boîte de taille moyenne)
4 oeufs
1 cuillère à moka de curcuma
sel
poivre
6 cuillères à soupe d’huile de tournesol Lire la suite « Riz cantonais facile et rapide »

Mijoté de veau aux lentilles corail

Vous pouvez réaliser cette recette telle quelle avec de l’épaule de veau ou la transformer en dahl de lentilles corail pour végétariens.

Dans la famille pintade il est difficile de concilier l’amour de madame pour les steaks tartares, les côtes de bœuf et le dégoût de monsieur pour tout ce qui est sanguinolent et ressemble de près ou de loin à quelque chose d’humain. Restent les viandes marinées, mijotées, hachées me direz-vous. Oui, mais, « je n’aime pas quand c’est gélatineux, filandreux, nerveux, fibreux, bref bizarre à identifier »… Ce n’est pas gagné pour la blanquette en somme !

mijote de veau lentilles corail dahl recette facile rapide

Mais parfois, la pintade en a par dessus les papilles de la volaille (car oui, la pintade mange ses congénères, essentiellement le poulet). Alors elle ruse : « tu aimes bien l’escalope de veau à la milanaise ? Bon hé bien parfois l’escalope est taillée dans l’épaule de veau (ou dans le quasi, ou dans la noix). Donc on peut dire que tu aimes l’épaule de veau ?! » SCORE ! Le mijoté de veau a reçu les honneurs du palais de monsieur. ça ouvre des horizons gastronomiques !

Pour 4 personnes en plat complet ou pour 6 si vous avez une entrée :

500/600g d’épaule de veau parée et coupée en cubes
300g de lentilles corail
1 boîte de 500g de tomates entières pelées (avec le jus)
1 cuillère à soupe de cumin en poudre
1 cuillère à soupe de curcuma en poudre
1 cuillère à soupe de coriandre en poudre
de la coriandre  fraîche
0,6l d’eau (c’est à dire deux fois le volume de lentilles)
8 petites échalotes (ou deux gros oignons)
les tiges d’un fenouil coupées en rondelles (facultatif)
huile d’olive
sel
poivre Lire la suite « Mijoté de veau aux lentilles corail »

Poulet curry aubergines minute

Un curry de volaille aux aubergines, une recette facile et rapide avec les restes du frigo et du congélateur. Pas vraiment local mais diablement relevé et parfait avec un riz thaï. La marinade peut aussi être faite avec du curry en poudre et une pointe de moutarde de Dijon. Réalisable à l’avance ou au dernier moment (la marinade n’est pas vraiment obligatoire).

recette facile poulet au curry

Pour deux personnes :

2 blancs de poulet
2 aubergines
1 échalote
1 yaourt
3 cuillères à soupe bombées de moutarde douce au curry*
1/3 de briquette de crème liquide**
sel
poivre
huile de tournesol

* à remplacer par du curry en poudre, de la Savora, de la moutarde violette etc. à doser en fonction de la force. Si vous utilisez des épices en poudre ajoutez un autre demi yaourt ou un peu de crème fraîche.
** Ou de crème de coco si c’est ce dont vous disposez ou même de soja !

Mélangez le yaourt, la moutarde au curry et les escalopes de poulet coupées en dés. Laissez mariner quelques heures au frigo (ou le temps de vous occuper des aubergines et des échalotes).

Débarrassez les aubergines de leur pédoncule et faites-les cuire 10 minutes au micro-ondes (vous pouvez également les faire cuire au four ou à la vapeur selon votre habitude). Ouvrez-les ensuite en deux pour récupérer la chair à l’aide d’une cuillère à soupe puis hachez-la grossièrement. Émincez l’échalote et faites-la revenir dans une poêle chaude avec un peu d’huile, lorsque les échalotes sont translucides, ajoutez-y les aubergines et faites revenir le tout 5 minutes à feu moyen.

Débarrassez les aubergines et les échalotes et passez au feu vif. Ajoutez un filet d’huile et faites dorer les morceaux de poulet sur toutes les surfaces. Baissez le feu, ajoutez les aubergines et l’échalote ainsi que le reste de la marinade et la crème. Poursuivez la cuisson une dizaine de minutes.

Servir avec un bol de riz thaï et quelques feuilles de basilic ou de coriandre pour apporter au plat une note de fraîcheur.

Raviolis pékinois au cabillaud

Maintenant que vous savez faire la pâte à raviolis chinois… Voilà une proposition pour la farcir. La farce est une recette à géométrie variable. Celle-ci est inspirée d’un petit ouvrage de la collection Marabout : Dim Sum comme à Hong-Kong. Un joli ouvrage qui, s’il manque de précisions et de détails techniques, est une vraie mine d’inspiration pour les mélanges de saveurs.

raviolis chinois croissant

Pour une quinzaine de raviolis (pour 2/3 personnes) :

200g de filet de cabillaud
le zeste d’un citron bergamote (zesté avec une râpe fine) ou d’un citron vert
poivre
4 cuillères à soupe de sauce soja
4 petites échalotes (200g d’échalotes environ)
1 botte de blettes petit format (150g environ)
20g de beurre
+
la moitié de la pâte à ravioli parfumée au piment et au kaffir
+
100ml d’eau et 2 cuillères à soupe d’huile neutre pour la cuisson

Dans un saladier mélangez le cabillaud préalablement haché avec le zeste du citron, donnez 10 tours de moulin à poivre, ajoutez les 4 cuillères à soupe de sauce soja. Remuez et laissez mariner.

Emincez finement les échalotes et les blettes (lavées) et faites les suer au beurre dans une sauteuse jusqu’à ce que tout soit fondant. Laissez refroidir puis mélangez les blettes et les échalotes au poisson mariné.

Farcissez les raviolis en disposant un disque de pâte dans la main gauche et en repliant un des côtés avec la main droite en pinçant progressivement la pâte entre le pouce et l’index puis en la faisant adhérer au côté qui se trouve sur la paume de la main gauche. Le plus important est de faire des plis… Aussi laids soient-ils. Il faut que la pâte et la farce puissent se développer à la cuisson !

Pour la cuisson : Versez l’huile dans une sauteuse que vous aurez fait chauffer à feu vif. Faites griller les raviolis sur chaque face (2 minutes environ de chaque côté).
Versez 100ml d’eau (si tous vos raviolis sont rentrés dans votre sauteuse sinon divisez l’eau en 2 si vous faites la cuisson en deux fournées) sans vous éclabousser dans la sauteuse et couvrez pour 8 minutes de cuisson.

Servir chaud accompagné d’une sauce au soja et/ou d’une sauce au piment et de riz blanc.